Après la seconde

La seconde générale et technologique est une classe de détermination dont l’objectif est de permettre aux élèves de mûrir et de préciser leurs choix en vue d’une orientation en classe de première. Elle comprend une grande part d’enseignements communs, un accompagnement personnalisé, une aide au choix de l’orientation et un enseignement optionnel au choix.

À la fin du 2e trimestre, les élèves de seconde générale et technologique ont à exprimer des choix provisoires d’orientation pour la rentrée prochaine. Première générale, technologique ou professionnelle, comment faire son choix ? Une histoire de goûts, de résultats et de projets construits dans le cadre du parcours Avenir

En collaboration avec un psychologue de l’Éducation nationale et le professeur principal, un tuteur (enseignant, enseignant documentaliste ou conseiller principal d’éducation) peut accompagner les projets d’orientation des élèves, de la seconde à la terminale, pour les guider dans leurs choix de formation.

La voie générale et technologique, après la classe de seconde, constitue un tremplin vers l’enseignement supérieur.

fleche3La voie générale

Les élèves peuvent acquérir des profils d’études différents grâce aux choix d’enseignements de spécialité et optionnels. Ces choix s’effectuent essentiellement dans la perspective d’études supérieures.

Les enseignements de spécialité sont des enseignements obligatoires. Ils ont pour objectifs :
• de permettre aux élèves d’approfondir et d’élargir leurs connaissances et compétences dans des domaines particuliers ;
• de les préparer à la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur.

Pour vous aider dans vos choix d’enseignements de spécialité et optionnels au lycée Montesquieu en classe de première générale, vous pouvez consulter la rubrique icon-page-link Classe de première.

fleche3La voie technologique

Le baccalauréat technologique permet d’acquérir des connaissances générales et technologiques. L’étude et la mise en application concrète (fabrication, étude de dossiers, manipulations en laboratoire) occupent une grande partie de l’emploi du temps.

Dans la voie technologique, le choix des élèves portent uniquement sur la série du baccalauréat et les enseignements de spécialité en découlent directement, à raison de trois enseignements de spécialité par série en classe de première puis de deux en classe de terminale.

  • Le bac STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion) avec quatre spécialités : gestion et finance, systèmes d’information de gestion, ressources humaines et communication, mercatique.
  • Le bac STI2D (Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) avec quatre spécialités industrielles : architecture et construction, énergies et environnement, innovation technologique et éco-conception, systèmes d’information et numérique.
  • Le bac STL (Sciences et technologies de laboratoire) avec deux spécialités : sciences physiques et chimiques en laboratoire, biotechnologies.
  • Le bac STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués) : il permet d’acquérir une culture du design, d’engager une pratique expérimentale du design.
  • Le bac ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social) : les matières dominantes sont la biologie humaine, la connaissance psychologique des individus et des groupes, l’étude des faits sociaux et des problèmes de santé, les institutions sanitaires et sociales.
  • Le bac STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) avec quatre spécialités : les systèmes de production agricole – la transformation des produits de l’agriculture – l’aménagement, la gestion et la préservation de l’environnement – l’animation et le développement des territoires ruraux. La formation est dispensée en lycée agricole.

fleche3La voie spécifique

Certains diplômes technologiques se préparent à partir d’une seconde spécifique. Les élèves qui suivent une seconde spécifique poursuivent leur cursus dans la première et la terminale correspondante.

  • Le bac STHR (Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration) : il prépare aux métiers de la gestion hôtelière, de la restauration et des services. Ce bac se prépare uniquement après une seconde spécifique.
  • Le bac TMD (Techniques de la musique et de la danse) : il s’adresse aux élèves qui souhaitent consacrer un temps important à la pratique d’un instrument ou à la danse. Ce bac se prépare uniquement après une seconde spécifique. Il combine des cours au lycée et au conservatoire.
  • Le BT (Brevet de technicien) dessinateur en arts appliqués et le BT métiers de la musique.

fleche3La voie professionnelle

Les lycéens de seconde professionnelle poursuivent en première puis en terminale professionnelles. La fin de la seconde professionnelle n’est pas un palier d’orientation. Pourtant, elle permet d’ajuster son choix de la spécialité de futur bac professionnel, voire de bénéficier de nouvelles passerelles.

Le baccalauréat professionnel peut être préparé :

  • par la voie scolaire, dans les lycées professionnels et les établissements privés d'enseignement technique. Le cursus de préparation le plus fréquent dure trois ans au cours duquel un diplôme intermédiaire de niveau V (CAP ou BEP) doit être passé. À l'issue de la classe de seconde, l'élève peut demander à changer de spécialité et poursuivre son cursus en classe de première professionnelle dans une autre spécialité appartenant au même champ professionnel. Les jeunes titulaires d'un CAP ou d'un BEP peuvent s'inscrire à la rentrée suivante en classe de première professionnelle dans une spécialité en cohérence avec celle du diplôme déjà obtenu ;
  • par la voie de l'apprentissage dans les centres de formation d'apprentis publics ou privés ou dans les sections d'apprentissage. L'admission nécessite un contrat d'apprentissage d'une durée de trois ans. Cette durée peut être réduite à deux ans pour les titulaires d'un BEP ou d'un CAP relevant d'une spécialité en cohérence avec celle du baccalauréat professionnel préparé ;
  • par la voie de la formation professionnelle continue pour des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ;
  • par la voie de l'enseignement à distance (CNED).

La formation comporte :

  • une période de formation en milieu professionnel (PFMP) : 22 semaines réparties sur les trois années de formation ;
  • des enseignements basés sur la maîtrise des techniques professionnelles propres à chaque spécialité ;
  • des enseignements généraux : français, histoire-géographie et enseignement moral et civique, mathématiques, arts appliqués et cultures artistiques, langue vivante étrangère, éducation physique et sportive, prévention-santé-environnement et, selon les spécialités, un enseignement d'économie-gestion ou d'économie-droit et un enseignement de sciences physiques et chimiques ou une deuxième langue vivante.

Au cours de chaque année scolaire, l’ONISEP met à jour ses informations sur le :
Bacs générauxBacs technologiquesBacs professionnels

Scroll to top