Salons et Forums en Aquitaine

• Chaque année, de nombreux salons et forums sont organisés en Aquitaine. Certains portent sur les métiers, vous y rencontrerez des représentants de secteurs professionnels. D’autres portent sur les filières de formation. D’autres encore sont mixtes. Vous pourrez y recueillir des informations sur les universités, les IUT (instituts universitaires de technologie), les classes prépa, les écoles…
• Consultez le icon-external-ink Calendrier des salons et forums en Aquitaine sur le site de l’Onisep.

Plan Étudiants - Informations pratiques pour les familles

Deux fascicules informant des nouvelles mesures d’orientation en classe de terminale, en vigueur à compter de l’année scolaire 2017-2018, sont disponibles en téléchargement :
icon-download-link Un meilleur accompagnement vers le supérieur ;
icon-download-link Procédure d'orientation des lycéens dans le supérieur : les étapes clés.

Centre d’information et d’orientation (CIO)

CIO de Bordeaux Nord
Bâtiment 3, 10 rue Théodore Blanc, 33520 Bruges
Tél. : 05.56.52.37.42 - Fax : 05.56.51.96.11
Courriel : icon-email-link Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Orientation

folderL’orientation des élèves se construit tout au long de leur scolarité, grâce à un dialogue régulier entre les élèves, les parents, les enseignants, les conseillers d’éducation, la direction des établissements et les conseillers d’orientation - psychologues.

Centre d’information et d’orientation (CIO)

fleche3Missions

CIOLes CIO contribuent à la prévention de l’échec scolaire, à l’insertion professionnelle et à l’amélioration des niveaux de qualification. Ils apportent leurs concours aux actions d’éducation à l’orientation et à l’information des élèves des établissements scolaires dès le collège :

  • accueil de tout public et en priorité des jeunes scolarisés et de leur famille ;
  • information sur les études, les formations professionnelles, les qualifications et les professions ;
  • conseil individuel ;
  • observation, analyse des transformations locales du système éducatif et des évolutions du marché du travail et la production de documents de synthèse à destination des équipes éducatives ou des élèves ;
  • animation des échanges et des réflexions entre les partenaires du système éducatif, les parents, les jeunes, les décideurs locaux et les responsables économiques.

fleche3Structure

Chaque CIO possède :

  • un fonds documentaire sur les enseignements et les professions ;
  • un service d’auto-documentation permettant à toute personne accueillie au CIO de consulter des documents à partir de ses intérêts et de son niveau scolaire.

Les personnels qui travaillent dans les CIO sont des directeurs de CIO, des conseillers d’orientation-psychologues et des personnels administratifs.

fleche3Secteur géographique

Vous avez besoin d’aide pour réfléchir à votre avenir scolaire et professionnel et vous recherchez des conseils pour vous décider… Vous recherchez des informations sur les formations et les métiers…Les conseiller(e)s d’orientation-psychologues du CIO de Bordeaux Nord sont à votre disposition.

CIO de Bordeaux Nord (nouvelle adresse)
Bâtiment 3, 10 rue Théodore Blanc, 33520 Bruges
Tél. : 05.56.52.37.42 - Fax : 05.56.51.96.11
Courriel : icon-email-link Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 en période scolaire, du lundi au vendredi de 9h30 à 16h30 durant les congés scolaires.

Le CIO vous propose de la documentation en libre accès sur :

  • les études et les formations ;
  • les diplômes et les qualifications ;
  • les métiers et les débouchés ;
  • les concours administratifs ;
  • la formation continue, etc.

Dans ce cadre, vous pouvez bénéficier des conseils d’un conseiller d’orientation-psychologue mis à la disposition des consultants pour vous aider et vous guider ; mais vous pouvez également rencontrer les conseillers lors d’un entretien personnalisé sur rendez-vous pris auprès de l’accueil du CIO.

Procédures d’orientation

Conseil de classefleche3Organisation

Au lycée, la scolarité y est organisée en deux cycles :

  • cycle de détermination : la seconde,
  • cycle terminal : la première et la terminale.

La décision d’orientation prend en compte le niveau général de l’élève, sa motivation pour une série particulière et ses chances de réussite dans les matières dominantes. La décision d’orientation est une étape décisive du processus continu d’élaboration du projet de formation et professionnel que l’élève mène depuis le collège. Ce processus se développe, notamment grâce au temps dédié à l’orientation (54 heures annuelles), à l’accompagnement personnalisé, en prenant appui sur le suivi pédagogique, l’information et le dialogue entre l’élève, sa famille et les membres de l’équipe éducative.

  • En classe de seconde

En fin de classe de seconde générale et technologique ou de seconde à régime spécifique, les voies d’orientation sont ainsi définies :

  • la classe de première générale, puis de terminale générale ;
  • chacune des séries des classes de première technologique, puis de terminale technologique.

La décision d’orientation porte uniquement sur les voies d’orientation précisées ci-dessus. Lorsqu’elle n’est pas conforme aux demandes des familles, elle doit être motivée et peut faire l’objet d’un recours devant une commission d’appel. Dans des situations particulières, les passerelles vers la voie professionnelle restent possibles, dans la mesure où sont aménagés des dispositifs pédagogiques adaptés. Ces parcours peuvent être suivis à la demande de la famille et sont autorisés par le chef d’établissement après consultation des conseils de classe d’origine et d’accueil, sous réserve de la décision d’affectation de l’inspecteur d’académie-directeur académique des services de l’éducation nationale (IA-Dasen).

Dans la voie générale, le choix des enseignements de spécialité, trois en classe de première, puis deux en classe de terminale, incombe aux familles. Le dialogue avec les membres de l’équipe éducative et les recommandations du conseil de classe permettent d’éclairer ce choix. Afin d’accompagner les lycéens et leur famille dans la construction de leur projet de formation, les équipes et les élèves ont accès à l’information concernant les contenus, la carte des enseignements de spécialité, ainsi que les articulations les plus cohérentes avec les filières d’études supérieures.

Au cours du 1er trimestre de l’année scolaire, le lycée accompagne les élèves et leurs familles dans la construction de leur projet personnel et l’appropriation des enseignements de spécialité proposés. Dès le 2e trimestre, les élèves et leurs familles formulent des intentions d’orientation sur la « fiche dialogue » qui constitue le support des échanges avec le conseil de classe. Pour la voie générale, ils sont invités à mentionner, également, quatre enseignements de spécialité parmi ceux proposés dans l’établissement. Ces souhaits sont portés à cinq au cas où ils comprendraient un enseignement de spécialité qui n’est pas dispensé dans l’établissement de scolarisation de l’élève. Les souhaits mentionnés sur la « fiche dialogue » font l’objet de recommandations du conseil de classe dès le 2e trimestre.

Tout au long du processus d’orientation, le dialogue entre les familles et l’équipe éducative sur le projet et les compétences de l’élève vise à affiner les choix qui sont précisés par les familles, au dernier trimestre de la classe de seconde. Ainsi, la qualité du dialogue établi depuis le début de la classe de seconde est essentielle dans la construction du choix des enseignements de spécialité. C’est dans ce climat d’approfondissement, de dialogue et de confiance, et en disposant du maximum d’informations, que les familles émettent leurs choix définitifs en fin d’année scolaire, après l’avis du conseil de classe du 3e trimestre, en toute connaissance de cause, pour la réussite et l’implication de l’élève dans la suite de son parcours. Sous réserve d’avoir mis en place des modalités de prise en charge des difficultés scolaires, un redoublement peut être envisagé.

  • En classe de première

Les élèves sont répartis en classe de première générale dans les enseignements de spécialité conformément à leurs choix, avec l’accord des représentants légaux, et selon les spécificités d’organisation de l’établissement.

Des conventions peuvent être mises en place entre deux établissements géographiquement proches afin de permettre à leurs élèves de suivre des enseignements de spécialité qui ne seraient pas offerts dans leur lycée de scolarisation. Lorsque des solutions proches ne pourront être trouvées, et dans des cas exceptionnels, un des enseignements pourra être suivi à distance, notamment dans le cas où il serait proposé par le CNED. Lorsque le choix des enseignements de spécialité nécessite un changement d’établissement, une procédure d’affectation particulière peut être mise en place au niveau académique. L’ensemble du processus doit permettre d’assurer une large gamme de choix d’enseignements de spécialité.

Une fois engagé dans le cycle terminal conduisant au baccalauréat, chaque élève accède en fin de première à la classe de terminale après avoir choisi deux enseignements de spécialité sur les trois suivis en classe de première.

Après un premier échec au baccalauréat, le redoublement de la classe terminale pour l’élève est un droit.

fleche3Recours (commission d’appel)

À la fin de chaque cycle, si la décision d’orientation prononcée par le conseil de classe et confirmée après entrevue avec le chef d’établissement n’est pas conforme aux demandes des familles, celles-ci peuvent choisir de faire appel. Les familles disposent d’un délai de trois jours ouvrables à compter de la réception de la notification de cette décision. La situation de l’élève sera alors examinée par une commission d’appel présidée par l’inspecteur d’académie.

L’établissement informe les familles des modalités de mise en œuvre de cette procédure, de la date et du lieu de réunion de la commission d’appel.

Le chef d’établissement transmet à la commission d’appel les décisions motivées ainsi que tous les éléments susceptibles d’éclairer cette instance. Les parents de l’élève ou l’élève majeur qui le demandent sont entendus par la commission. L’élève mineur peut être entendu à sa demande avec l’accord de ses parents.

La commission d’appel examine le dossier de l’élève et prend une décision définitive d’orientation ou de redoublement, qui est communiquée par écrit à la famille.

Après la seconde

La seconde générale et technologique est une classe de détermination dont l’objectif est de permettre aux élèves de mûrir et de préciser leurs choix en vue d’une orientation en classe de première. Elle comprend une grande part d’enseignements communs, un accompagnement personnalisé, une aide au choix de l’orientation et un enseignement optionnel au choix.

À la fin du 2e trimestre, les élèves de seconde générale et technologique ont à exprimer des choix provisoires d’orientation pour la rentrée prochaine. Première générale, technologique ou professionnelle, comment faire son choix ? Une histoire de goûts, de résultats et de projets construits dans le cadre du parcours Avenir

En collaboration avec un psychologue de l’Éducation nationale et le professeur principal, un tuteur (enseignant, enseignant documentaliste ou conseiller principal d’éducation) peut accompagner les projets d’orientation des élèves, de la seconde à la terminale, pour les guider dans leurs choix de formation.

La voie générale et technologique, après la classe de seconde, constitue un tremplin vers l’enseignement supérieur.

fleche3La voie générale

Les élèves peuvent acquérir des profils d’études différents grâce aux choix d’enseignements de spécialité et optionnels. Ces choix s’effectuent essentiellement dans la perspective d’études supérieures.

Les enseignements de spécialité sont des enseignements obligatoires. Ils ont pour objectifs :
• de permettre aux élèves d’approfondir et d’élargir leurs connaissances et compétences dans des domaines particuliers ;
• de les préparer à la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur.

Pour vous aider dans vos choix d’enseignements de spécialité et optionnels au lycée Montesquieu en classe de première générale, vous pouvez consulter la rubrique icon-page-link Classe de première.

fleche3La voie technologique

Le baccalauréat technologique permet d’acquérir des connaissances générales et technologiques. L’étude et la mise en application concrète (fabrication, étude de dossiers, manipulations en laboratoire) occupent une grande partie de l’emploi du temps.

Dans la voie technologique, le choix des élèves portent uniquement sur la série du baccalauréat et les enseignements de spécialité en découlent directement, à raison de trois enseignements de spécialité par série en classe de première puis de deux en classe de terminale.

  • Le bac STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion) avec quatre spécialités : gestion et finance, systèmes d’information de gestion, ressources humaines et communication, mercatique.
  • Le bac STI2D (Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) avec quatre spécialités industrielles : architecture et construction, énergies et environnement, innovation technologique et éco-conception, systèmes d’information et numérique.
  • Le bac STL (Sciences et technologies de laboratoire) avec deux spécialités : sciences physiques et chimiques en laboratoire, biotechnologies.
  • Le bac STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués) : il permet d’acquérir une culture du design, d’engager une pratique expérimentale du design.
  • Le bac ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social) : les matières dominantes sont la biologie humaine, la connaissance psychologique des individus et des groupes, l’étude des faits sociaux et des problèmes de santé, les institutions sanitaires et sociales.
  • Le bac STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) avec quatre spécialités : les systèmes de production agricole – la transformation des produits de l’agriculture – l’aménagement, la gestion et la préservation de l’environnement – l’animation et le développement des territoires ruraux. La formation est dispensée en lycée agricole.

fleche3La voie spécifique

Certains diplômes technologiques se préparent à partir d’une seconde spécifique. Les élèves qui suivent une seconde spécifique poursuivent leur cursus dans la première et la terminale correspondante.

  • Le bac STHR (Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration) : il prépare aux métiers de la gestion hôtelière, de la restauration et des services. Ce bac se prépare uniquement après une seconde spécifique.
  • Le bac TMD (Techniques de la musique et de la danse) : il s’adresse aux élèves qui souhaitent consacrer un temps important à la pratique d’un instrument ou à la danse. Ce bac se prépare uniquement après une seconde spécifique. Il combine des cours au lycée et au conservatoire.
  • Le BT (Brevet de technicien) dessinateur en arts appliqués et le BT métiers de la musique.

fleche3La voie professionnelle

Les lycéens de seconde professionnelle poursuivent en première puis en terminale professionnelles. La fin de la seconde professionnelle n’est pas un palier d’orientation. Pourtant, elle permet d’ajuster son choix de la spécialité de futur bac professionnel, voire de bénéficier de nouvelles passerelles.

Le baccalauréat professionnel peut être préparé :

  • par la voie scolaire, dans les lycées professionnels et les établissements privés d'enseignement technique. Le cursus de préparation le plus fréquent dure trois ans au cours duquel un diplôme intermédiaire de niveau V (CAP ou BEP) doit être passé. À l'issue de la classe de seconde, l'élève peut demander à changer de spécialité et poursuivre son cursus en classe de première professionnelle dans une autre spécialité appartenant au même champ professionnel. Les jeunes titulaires d'un CAP ou d'un BEP peuvent s'inscrire à la rentrée suivante en classe de première professionnelle dans une spécialité en cohérence avec celle du diplôme déjà obtenu ;
  • par la voie de l'apprentissage dans les centres de formation d'apprentis publics ou privés ou dans les sections d'apprentissage. L'admission nécessite un contrat d'apprentissage d'une durée de trois ans. Cette durée peut être réduite à deux ans pour les titulaires d'un BEP ou d'un CAP relevant d'une spécialité en cohérence avec celle du baccalauréat professionnel préparé ;
  • par la voie de la formation professionnelle continue pour des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ;
  • par la voie de l'enseignement à distance (CNED).

La formation comporte :

  • une période de formation en milieu professionnel (PFMP) : 22 semaines réparties sur les trois années de formation ;
  • des enseignements basés sur la maîtrise des techniques professionnelles propres à chaque spécialité ;
  • des enseignements généraux : français, histoire-géographie et enseignement moral et civique, mathématiques, arts appliqués et cultures artistiques, langue vivante étrangère, éducation physique et sportive, prévention-santé-environnement et, selon les spécialités, un enseignement d'économie-gestion ou d'économie-droit et un enseignement de sciences physiques et chimiques ou une deuxième langue vivante.

Au cours de chaque année scolaire, l’ONISEP met à jour ses informations sur le :
Bacs générauxBacs technologiquesBacs professionnels

Avant le BAC - Les préinscriptions

flecheNouvelle procédure à partir de la rentrée 2017

Le nouveau « Plan Étudiants » est destiné à transformer le 1er cycle d’études et à accompagner tous les étudiants vers la réussite :

  • mieux accompagner l’orientation au lycée (deux professeurs principaux en classe de terminale pour accompagner individuellement les élèves dans la construction de leur projet d’études, intégration dans l’année de terminale de deux semaines dédiées à l’orientation pour tous les élèves, examen approfondi par le conseil de classe du projet d’orientation de chaque élève, dialogue renforcé, sous l’autorité du recteur, entre enseignement secondaire et enseignement supérieur, déploiement du dispositif « étudiant ambassadeur ») ;
  • un accès plus juste et plus transparent dans le supérieur (suppression de la sélection par le tirage au sort, une nouvelle plateforme plus simple et plus transparente, 10 vœux maximum et non hiérarchisés pour éviter les choix par défaut, meilleure connaissance des attendus pour réussir dans la filière souhaitée, prise en compte du profil de chaque lycéen et de ses choix) ;
  • une offre de formation post-baccalauréat sur mesure et rénovée (un « contrat de réussite pédagogique » pour mieux suivre le parcours de l’étudiant, un premier cycle personnalisé et modulable, renforcement du tutorat et de l’accompagnement des étudiants, encouragementdes nouvelles formes de pédagogie) ;
  • des conditions de vie étudiante au service de la réussite (rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la Sécurité sociale dès 2018, fusion des contributions « vie étudiante » pour rendre le système plus lisible, soutien à la mobilité jusqu’à 1 000 euros pour un étudiant qui change d’académie, création de nouveaux centres de santé au sein des universités pour améliorer l’accès aux soins de proximité).

flecheNovembre > Décembre : information sur les poursuites d’études

  • Site Terminales 2018-2019De fin novembre à début décembre, les élèves s’informent sur leur orientation, notamment sur un espace dédié aux lycéens de terminale : icon-external-ink www.terminale2018-2019.fr, en partenariat avec l’Onisep.
  • Lors du conseil de classe du 1er trimestre, l’équipe éducative prend connaissance des intentions des lycéens et formule des conseils et des recommandations pour alimenter leur réflexion et, le cas échéant, les aider à affiner leur projet.
  • En lien avec ce conseil de classe, une première « semaine de l’orientation » vise à aider les lycéens à préciser leur projet d’avenir. En dialogue avec les équipes éducatives, ils affinent leur connaissance des métiers et des études supérieures qui y conduisent.

flecheJanvier > Mars : formulation des vœux d’orientation

  • L’échange avec chaque lycéen se poursuit tout au long du 2e trimestre.
  • Avant les vacances d’hiver, une deuxième « semaine de l’orientation » vise à éclairer les lycéens au moment de formuler leurs voeux d’orientation. Cette semaine coïncide avec la période des journées « Portes ouvertes » organisées par les établissements d’enseignement supérieur.
  • Le 15 janvier, la plateforme d’affectation « Parcoursup » (icon-external-ink www.parcoursup.fr) pour l’inscription des futurs étudiants est ouverte. Le fonctionnement de cette plateforme (modalité des vœux, calendrier détaillé, etc.) est expliqué par des tutoriels. Elle est fondée sur la construction du projet d’orientation et elle rassemble de nombreuses ressources permettant aux lycéens de mieux saisir la réalité des formations et d’étoffer leurs projets. Les établissements d’enseignement supérieur mettent à la disposition des lycéens l’information sur les contenus, les débouchés et les taux de réussite des formations.
  • Du 22 janvier au 13 mars (18 h), les lycéens saisissent leurs vœux sur icon-external-ink www.parcoursup.fr (jusqu’à 10 vœux selon leur projet, sans avoir besoin de les classer).
  • Le conseil de classe du 2e trimestre examine les vœux des candidats afin de contribuer aux avis portés par le chef d’établissement. Jusqu'au 31 mars inclus, chaque avis est transmis via une « fiche Avenir » aux établissements d’enseignement supérieur que le lycéen souhaite rejoindre. Durant cette période, les lycéens, accompagnés par les CIO et les psychologues de l’éducation nationale, constituent leurs dossiers et confirment leurs vœux (seuls les vœux confirmés sont étudiés par les formations et peuvent donner lieu à une proposition d’admission).
  • Des volontaires en service civique au sein des CIO et des établissements scolaires sont également mobilisés auprès des lycéens sur des missions complémentaires d’aide à l’orientation : ce sont les étudiants ambassadeurs.

flecheMai > Septembre : réception et acceptation des propositions

  • Du 22 mai au 21 septembre inclus, les lycéens prennent connaissance de l’intégralité de la fiche Avenir sur icon-external-ink www.parcoursup.fr pour chacun des vœux confirmés. Ils reçoivent les propositions d’admission des établissements au fur et à mesure. Il est impératif de respecter la date limite de réponse indiquée pour chaque proposition (7 jours pour les propositions reçues jusqu’au 25 juin inclus ; 3 jours pour celles reçues à compter du 26 juin ; 1 jour pour celles reçues à partir du 21 août). Le futur étudiant a la possibilité d’accepter une proposition d'admission sans pour autant renoncer aux vœux « en attente » à condition de l'indiquer clairement (sinon, les vœux « en attente » sont supprimés).
  • La procédure d’affectation est suspendue pendant les épreuves écrites du baccalauréat.
  • Une fois une proposition d’admission acceptée, le futur étudiant prend connaissance des modalités d’inscription administrative dans cette formation et se conforme aux instructions données par l’établissement choisi.

flecheJuin > Septembre : phase complémentaire

  • À partir du 26 juin, dès la fin des épreuves du baccalauréat, la phase complémentaire ouvre. Après les résultats du baccalauréat, une commission rectorale d’accès aux études supérieures se réunit régulièrement et propose aux bacheliers qui n’ont obtenu aucune réponse positive une formation au plus près de leur choix. De nouveaux vœux pour des formations disposant de places vacantes peuvent alors être formulés.
  • La procédure d’affectation prend fin en septembre.

Pour échanger avec un conseiller et poser vos questions, un numéro vert 0 800 400 070 est accessible du lundi au vendredi de 10 h à 16 h. Le service proposition trois options :
1. informations sur les formations et métiers ;
2. informations sur le fonctionnement général de la plateforme « Parcoursup » et la procédure ;
3. invitation à mobiliser la rubrique « Contact » du dossier personnel du candidat pour toute question nécessitant une intervention sur le dossier.

Après le BAC - Les formations

Après le BACBTS, DUT, CPGE, universités, grandes écoles, écoles spécialisées : le baccalauréat ouvre les portes de l’enseignement supérieur. En fonction de la série de son bac, le futur étudiant s’oriente vers les filières de l’enseignement supérieur qui lui correspondent. Les bacheliers technologiques et professionnels vont plutôt se diriger vers des études techniques supérieures telles que les BTS, DUT, pour lesquelles ils bénéficient de conditions particulières d’admission. Les bacheliers généraux vers des cursus plus longs : universités, grandes écoles. Ils peuvent aussi envisager des études sur le mode de l’alternance.

fleche3Formations courtes

Les formations courtes, deux années d’études après le baccalauréat, concernent les secteurs des affaires, de l’industrie ou des services. Les cursus intègrent toujours des stages en entreprise et permettent une entrée directe sur le marché du travail.

• Les diplômes

  • Diplôme universitaire de technologie : le DUT est une formation professionnalisée en 2 ans accessible après le baccalauréat ou équivalent. Il est préparé dans 113 Instituts Universitaires de Technologie, dans les universités.

icon-external-ink 24 spécialités de DUT sont proposées dans les secteurs de la production ou des services.

  • Brevet de technicien supérieur : le BTS se prépare en section de technicien supérieur dans un lycée. Cette formation dispense des enseignements spécialisés et est accompagnée d’un ou de plusieurs stages en entreprise. Elle permet d’obtenir un diplôme professionnalisé en 2 ans.

icon-external-ink 106 spécialités de BTS sont proposées dans les secteurs du management des unités commerciales, techniques physiques pour l’industrie et le laboratoire, design d’espace, etc.

• Les bacs qui préparent aux études courtes

fleche3Formations longues

Il existe en France deux grands types d’établissements permettant de suivre des études supérieures longues : les universités et les écoles spécialisées.

• Les universités

Les universités françaises sont des établissements publics. Elles reçoivent les étudiants titulaires du baccalauréat français (général, technologique et professionnel) ou d’un diplôme étranger équivalent. Elles offrent des formations fondamentales, des formations technologiques ou à finalité professionnelle.

Conformément à l’organisation européenne des études, les formations longues sont organisées en trois niveaux successifs, qui permettent d’obtenir 3 diplômes nationaux :

  • La licence, préparée en 6 semestres. 2 filières sont possibles : la icon-external-ink licence générale ou la icon-external-ink licence professionnelle.
  • Le master, préparé en 4 semestres après la licence. Le icon-external-ink master est un diplôme professionnalisant ouvert sur la recherche, qui permet de suivre ensuite un doctorat.
  • Le doctorat, préparé en 6 semestres après le master et consacré à un travail de recherche. Le diplôme de icon-external-ink doctorat est obtenu après soutenance d’une thèse.

• Les écoles supérieures

Les écoles supérieures sont des établissements sélectifs publics ou privés. L’enseignement prépare à des pratiques professionnelles spécialisées. Par exemple dans les domaines des sciences de l’ingénieur, de l’architecture, du commerce et de la gestion, ou encore de la traduction, de l’interprétariat, du journalisme, de l’enseignement.

Parmi les écoles supérieures, les “grandes écoles” forment des ingénieurs et des managers de haut niveau, mais aussi des spécialistes de l’art, des lettres et des sciences humaines.

Les formations au sein des grandes écoles et des écoles spécialisées s’effectuent généralement en 5 ans. Elles incluent deux années de préparation initiale (classes préparatoires aux grandes écoles), soit au sein de l’établissement lui-même, soit dans des établissements secondaires. Ces écoles permettent le plus souvent d’obtenir un diplôme de niveau bac+5 équivalant au grade de master.

Les icon-external-ink Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ont pour fonction d’accroître le niveau des connaissances des bacheliers dans différents champs disciplinaires de manière à les rendre aptes à suivre une formation en grande école dans les filières littéraires, économiques et commerciales et scientifiques. Chaque filière est subdivisée en voies.

fleche3Formations en alternance

L’alternance consiste à préparer un diplôme où se succèdent les périodes de formation théorique dans une école ou à l’université et les périodes de formation pratique au sein d’une entreprise.

Ce type de formation permet d’acquérir à la fois des compétences et de l’expérience professionnelle.

Une icon-external-ink formation en alternance permet de préparer des diplômes de niveau bac+2, comme le brevet de technicien supérieur (BTS), des diplômes bac+3 ou bac+5. De nombreuses universités et grandes écoles proposent des diplômes d’ingénieur ou des masters par la voie de l’alternance.

Scroll to top