Politique éducative

folderLa politique éducative du lycée découle directement des priorités qu’elle s’est fixée au cours d’une instance de débat, de réflexion et de proposition, le Conseil pédagogique. Se tenant régulièrement au sein du lycée, celui-ci détermine les axes prioritaires du projet d’établissement et du contrat d’objectifs.

Instances du lycée

Différentes structures permettent aux acteurs et aux partenaires de l’Éducation nationale de se rencontrer. Certaines d’entre elles ont un pouvoir décisionnel.

  • Conseil de classe : il dresse le bilan du travail en classe, analyse le travail de chaque élève dans chaque discipine et arrête les propositions d’orientation au troisième trimestre.
  • Conseil d’enseignement : il coordonne les enseignements, le choix des matériels, des manuels scolaires, des méthodes pédagogiques et évalue les activités scolaires.
  • Conseil de discipline : il sanctionne tout manquement grave des élèves au respect du réglement intérieur du lycée.
  • Conseil pédagogique : il est consulté sur la coordination des enseignements, les dispositifs d’aide et de soutien aux élèves, les modalités d’accompagnement des changements d’orientation, les modalités des échanges culturels et linguistiques et l’élaboration du rapport sur le fonctionnement pédagogique de l’établissement.
  • Conseil de la vie lycéenne : il propose des actions dans le domaine de la vie de l’établissement.
  • Conseil d’administration : il est la principale instance de concertation, de gestion et de réflexion qui régit la vie du lycée.
  • Commission permanente : elle instruit les questions soumises au Conseil d’administration et siège en Conseil de discipline.
  • Commission du fonds social lycéen : il examine les demandes d’aides financières des familles qui éprouvent des difficultés et attribue les aides financières destinées à couvrir les frais liés à la scolarité de leurs enfants.
  • Commission restauration : elle veille au bon fonctionnement du service de restauration et plus particulièrement à l’équilibre nutritionnel des menus en répondant aux interrogations ou aux souhaits des usagers.
  • Commission d’hygiène et de sécurité : elle est chargée de faire toutes propositions utiles au conseil d’administration en vue de promouvoir la formation à la sécurité et de contribuer à l’amélioration des conditions d’hygiène et de sécurité dans l’établissement.
  • Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté : il permet aux élèves de s’exprimer sur des sujets de santé et de citoyenneté, d’échanger avec des spécialistes et prendre connaissance des organismes susceptibles de les aider.

Activités du conseil pédagogique

Notre politique éducative s’inscrit dans le cadre des priorités nationales. Au sein du lycée Montesquieu, elle est déclinée dans le projet d’établissement et dans le contrat d’objectifs. Ceux-ci sont élaborés suivant une procédure règlementaire où le Conseil pédagogique est l’instance de débat, de réflexion et de proposition pour les différents choix qui sont ensuite soumis à la validation du Conseil d’administration.

La loi du 23 avril 2005 d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École institue dans chaque établissement local d’enseignement un Conseil pédagogique. La circulaire relative à la préparation de la rentrée 2006 a apporté des précisions quant à la présidence, la composition et les missions de cette instance.

Le Conseil pédagogique a été installé au lycée Montesquieu en janvier 2006. Présidé par le chef d’établissement, il est composé d’une vingtaine de membres, majoritairement des professeurs : professeurs principaux, professeurs coordonnateurs des différentes disciplines, professeurs documentalistes et aussi professeurs volontaires. Y participent également l’équipe de direction, un conseiller principal d’éducation, un maître ouvrier. Sa composition, qui reste souple et ouverte à qui souhaite venir y travailler, a été arrêtée et validée par le Conseil d’administration. Il se réunit quatre à cinq fois dans l’année et chaque réunion donne lieu à un compte rendu. Les dates de rencontre et les synthèses sont portés à la connaissance de tous en salle des professeurs.

Le Conseil pédagogique prépare notamment la partie pédagogique du projet de l’établissement : il est un lieu d’information, de réflexion, de débat et de proposition. Ainsi a-t-il par exemple mis au point le contrat d’objectifs qui a ensuité été présenté au Conseil d’administration et validé. Le conseil pédagogique a également travaillé aux actions de formation d’équipe à mettre en œuvre, à l’évaluation des acquis des élèves, au suivi des élèves de seconde, à l’utilisation des TICE, au rôle du professeur principal et de l’équipe pédagogique, à la mise en œuvre de la réforme des lycées (notamment des aménagements des temps pédagogiques de la classe de seconde), etc.

Contrat d’objectifs

Alors que le projet d’établissement définit les priorités du travail à conduire pour quatre ans et couvre tous les aspects de la vie du lycée, le contrat d’objectifs pluriannuel définit les objectifs prioritaires à atteindre en trois ans, de 2017 à 2020. Il s’inscrit dans le projet académique et dans le projet d’établissement avec une recherche de cohérence et de complémentarité au service d’une meilleure réussite des élèves.

État des lieux

flecheSituation au regard des priorités académiques

  • Effectifs et provenance des élèves en 2de : depuis trois rentrées, augmentation des effectifs en seconde, dès l’inscription en juin, avec une nette progression du choix du lycée en 1er vœu.
  • Évolution et diversité de la population scolaire : hétérogénéité, environ 20 % connaissent des problèmes de motivation, d’assiduité et de respect des règles.
  • Réussite aux examens : le taux obtenu est inférieur au taux attendu ; la valeur ajoutée est négative.
  • Taux de redoublement : inférieur à la moyenne du taux académique et départemental.
  • Taux d’accès à la 1re au baccalauréat : inférieur à la valeur académique.
  • Taux de demandes d’inscription très important à l’université et en BTS ; très faible en CPGE même si cette tendance évolue depuis 2 ans.

flechePoints forts

  • Sections dynamiques et diversifiées : options Cinéma-audiovisuel, Théâtre, Histoire des arts ; sections européennes Anglais et Espagnol ; stages prépa Archi.
  • Forte identité liée aux enseignements artistiques : relatif maintien des effectifs en série L.
  • Attractivité renforcée : augmentation des effectifs tous niveaux ; augmentation des 1ers vœux pour l’entrée en 2de ; restauration d’une image positive.
  • Stabilité des équipes.
  • Meilleur suivi des élèves grâce à un 2e poste de CPE en 2015.
  • Prise en charge des élèves en difficulté : investissement des enseignants dans le soutien, le tutorat, les devois du samedi matin, l’accompagnement personnalisé tous niveaux et dédoublé en 2de.
  • Ambiance et état d’esprit positifs.
  • Fort engagement des personnels.
  • Une majorité de professeurs cherchent à intégrer l’élève (bienveillance).
  • Ouverture culturelle sur le monde.
  • Dynamisme et investissement des enseignants dans de nombreux projets.
  • Excellente collaboration avec les représentants des fédérations de parents d’élèves.
  • Équipements de qualité.

flechePoints faibles

  • Pas de formation post bac qui pourrait susciter l’ambition.
  • Taux de réussite au baccalauréat inférieur au taux attendu : accueil de nombreux redoublants, absentéisme, décrochage, manque de persévérance scolaire.
  • Prise en charge un peu trop tardive (2e trimestre) des élèves de 2de en difficulté.
  • Volet orientation : les liens avec le supérieur ne sont pas assez nombreux et diversifiés.
  • Citoyenneté : peu de sensibilisation sur le respect de l’environnement.
  • Respect des règles : pas d’harmonisation des pratiques, pas assez d’échanges en équipes pédagogiques et disciplinaires.
  • Beaucoup de sorties qui dénotent un manque de cohérence, sans fil conducteur du volet culturel.

Objectifs, indicateurs, programme d’actions

flecheAméliorer les parcours des élèves pour développer les poursuites d’études plus ambitieuses

Objectif 1 : rendre l’élève acteur de son orientation pour parvenir à son meilleur niveau de réussite.
Indicateur(s) retenu(s)
Nombre de projets « Orientation »
Taux d’absentéisme
Évolution vœux APB :
• CPGE
• Université
2015
5
6,5

6 %
55 %
2016
6
5

7 %
55 %
2018
8
4

8 %
56 %
2020
9
3

9 %
57 %
 
Programme d’actions
• Parcours Avenir :
- Construction d’un projet d’orientation pour chaque entrant en 2de en utilisant le carnet de bord numérique (de la 2de à la Tle).
- Ce carnet pourra entre autre consigner la participation de l’élève à divers dispositifs tels que le carrefour de métiers, les projets de classe et interdisciplinaires.

• Projection vers le supérieur en organisant un forum avec les anciens élèves, en développant les partenariats avec les CPGE et l’université.

• Ouverture sur le monde, approche d’autres cultures en réalisant des projets divers : échanges linguistiques, partenariats culturels et scientifiques.
Moyens mobilisés
• Utilisation du carnet de bord numérique (FOLIOS accessible sur l’ENT LéA).

• Rencontres avec les parents : nombre et compte-rendu à toute l’équipe (via le carnet numérique).

• Travail avec les CO-Psy : en classe entière et en rendez-vous individuels.

• Préparation des salons avec les professeur principal et le CO-Psy.

• Mise en place des projets inscrits dans Perceval.
 

flecheRéduire les écarts de performances scolaires entre les publics et les territoires

Objectif 2 : favoriser la réussite de tous les élèves
Indicateur(s) retenu(s)
Taux de réussite au baccalauréat
Résultats à l’issue du 1er groupe d’épreuves
Nombre d’heures de soutien
Nombre d’élèves en tutorat
Nombre d’élèves en stage de remise à niveau (2de)
2015
86,6 %
72,0 %
188
10
120
2016
88,0 %
75,0 %
180
10
130
2018
91,0 %
77,0 %
175
12
140
2020
92,0 %
78,0 %
175
15
150
 
Programme d’actions
• Identification des élèves en difficulté et mise en place de la remédiation nécessaire :
- en accentuant les échanges avec les collègues ;
- en s’appuyant sur l’accompagnement personnalisé, le tutorat et le soutien.

• Maintien de l’élève dans une démarche d’apprentissage dynamique en réalisant des évaluations brèves et très régulières.

• Mise en cohérence de l’évaluation et harmonisation des pratiques pédagogiques en renforçant la concertation des équipes suivant un calendrier annuel précis.
Moyens mobilisés
• Répartition des élèves inscrits en section européenne dans toutes les classes de 2de : dynamisme de la classe sans clivage.

• Carnet des professeurs principaux.

• Élaboration d’une charte des professeurs principaux par niveau.

• Travail en équipe disciplinaire pour harmonisation de l’évaluation.

• Calendrier établi en conseil pédagogique dans lequel seront précisées les dates des devoirs communs (tous niveaux, toutes disciplines).
 

flecheDévelopper les compétences professionnelles de tous les personnels

Objectif 3 : fédérer toutes les compétences, donner un sens commun à l’intervention de tous les personnels
Indicateur(s) retenu(s)
Nombre de réunions avec les IA-IPR
Nombre de jours de stages pour les enseignants
Nombre de jours de stage pour les administratifs
2015
4
71
7
2016
6
80
10
2018
7
80
10
2020
7
80
14
 
Programme d’actions
• Accompagner les enseignants dans leurs pratiques en organisant des réunions d’équipes avec l’IA-IPR de la discipline.

• Développer une culture de l’autoévaluation en s’engageant dans la démarche de l’analyse de pratiques.

• À travers des thèmes précis, articuler les conseils d’enseignement et les conseils pédagogiques.

• En fonction de l’ordre du jour, inviter des personnels non-enseignants à assister au conseil pédagogique.
Moyens mobilisés
• Reconduire dans l’emploi du temps les 2 heures banalisées du mardi pour faciliter la concertation.

• Autant que faire se peut, valoriser les personnels qui s’engagent et s’investissent bien au-delà de l’attendu.
 

Durée, modalités d’évaluation

Ce contrat est pluriannuel. Il est échu au 30 juin 2020.

L’autorité académique et l’établissement sont signataires du présent contrat, dans le respect de leurs prérogatives et compétences, au service des élèves.

Scroll to top