Journées européennes du patrimoine 2017

Le lycée Montesquieu par ses élèves

« Le thème de cette année est “Jeunesse et patrimoine”. Mettre la jeunesse à l’honneur, c’est porter un éclairage particulier sur le travail remarquable accompli quotidiennement, en matière d’éducation artistique et culturelle, par l’ensemble des professionnels des établissements culturels et du monde de l’enseignement : conservateurs, médiateurs, animateurs, professeurs, conseillers pédagogiques, architectes, plasticiens, etc. C’est également valoriser le travail des associations et des réseaux passionnément engagés dans la connaissance, la conservation et la transmission du patrimoine sur l’ensemble du territoire en métropole comme dans les Outre-mer et dont je veux saluer l’investissement constant. Nos jeunes sont nombreux à s’illustrer par leurs actions au service du patrimoine : bénévoles des chantiers de restauration du patrimoine ou de fouilles archéologiques, repreneurs de monuments historiques ou encore étudiants en métiers du patrimoine. Ces Journées européennes du patrimoine sont l’occasion de leur rendre hommage. » (Françoise Nyssen, Ministre de la Culture et de la Communication).

Pendant deux jours, les 16 et 17 septembre 2017, tout sera mis en œuvre, partout en France, pour sensibiliser les plus jeunes à ces enjeux. Pour leur donner, grâce à une programmation dédiée et adaptée à chacun, quel que soit son âge, les moyens de s’approprier le patrimoine dans toute sa diversité. Un exemple avec l’association Pétronille qui fera découvrir des sites exceptionnels du patrimoine bordelais : l’Hôtel Nairac, la Maison du Professeur Demons, sur les terrasses de la Cité municipale, Mériadeck avec les chauves-souris, ou encore la Bourse du Travail. Pour les journées 2017, l’association propose aussi un cycle de visites sur le thème de l’architecture scolaire avec la découverte de plusieurs lycées, dont le lycée Montesquieu. Ce programme, soutenu par l’Inventaire régional d’Aquitaine, est en résonnance avec la thématique de la 34e édition des Journées européennes du patrimoine : « Jeunesse et patrimoine ».

Dans le cadre de ces journées, des visites guidées du lycée Montesquieu sont menées par les élèves de terminale option Histoire des arts et leurs professeurs, afin de mettre en lumière des bâtiments en perpétuelle mutation depuis l’ancien Institut hydrothérapique du Docteur Delmas jusqu’à la passerelle de verre surplombant la rue Le Chapelier. Ce lycée raconte autant la grande œuvre de la République enseignante que les heures sombres du siècle dernier. À découvrir lors de la visite, à la fin du circuit : une exposition des travaux de l'atelier “patrimoine” consacrés au lycée pendant la Grande Guerre et les espaces dédiés à l'enseignement du théâtre et du cinéma, spécificités du lycée Montesquieu.
Avec le concours du Conseil régional d’Aquitaine, de la Ville de Bordeaux et de l’association Pétronille (Laurent Péradon).

jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017jep2017

“Les élèves de Montesquieu font visiter leur lycée pour les journées du patrimoine” © Septembre 2017, Lycée Montesquieu (photographies : Dominique Dauriac)logo Montesquieu

Présentation des Journées du patrimoine

Créée en 1984 par le ministère de la Culture, la Journée Portes ouvertes dans les monuments historiques est organisée le troisième dimanche du mois de septembre et connaît un succès immédiat auprès du public. L’année suivante, de nombreux pays européens emboîtent le pas à la France et mettent en place à leur tour un événement similaire à la même période de l’année. Lors de la deuxième conférence des ministres européens de la culture organisée par le Conseil de l’Europe à Grenade, Jack Lang alors ministre de la Culture, propose d’élargir à toute l’Europe l’initiative française.

En 1991, le Conseil de l’Europe officiellement les Journées européennes du patrimoine, auxquelles l’Union européenne s’associe en soutenant le bureau de coordination dans sa mission de promotion internationale. La manifestation connaît une réussite inégalée en Europe ; les pays signataires de la convention culturelle européenne participent à l’événement, et le public toujours plus nombreux se compte alors par dizaine de millions.

Aujourd’hui, 50 pays en Europe organisent les Journées européennes du patrimoine.

En France, la Journée portes ouvertes dans les monuments historiques connaît un tel engouement qu’elle se déroule à partir de 1992 sur deux jours, le troisième week-end de septembre, et prend le nom de Journées du patrimoine. L’appellation “Journées européennes du patrimoine” sera définitivement adoptée en 2000. Événement culturel incontournable de la rentrée, les Journées européennes du patrimoine témoignent de l’intérêt des Français pour l’histoire des lieux et de l’art. Associant initiatives publiques et privées, elles offrent l’occasion de faire connaître l’action des pouvoirs publics en collaboration avec les collectivités territoriales et les propriétaires publics et privés, et de présenter le travail de celles et ceux qui agissent quotidiennement au service de la connaissance, de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine.

Ces journées sont également un moment privilégié permettant aux Français de visiter leur patrimoine national, monuments, églises, théâtres, châteaux, mais aussi des demeures privées, des banques, des tribunaux, des préfectures, palais de justice, hôtels de ville, chambres de commerce, etc., toutes sortes de bâtiments qui sont habituellement, fermés au public ou peu fréquentés. Les lieux dits lieux de pouvoir continuent aujourd’hui encore d’attirer le plus grand nombre de visiteurs. Le succès de la manifestation repose sur la grande diversité du patrimoine proposé aux visiteurs : parallèlement aux chefs d’œuvre de l’architecture civile ou religieuse les témoins des activités industrielles ou agricoles, les parcs et jardins, les sites archéologiques, les objets mobiliers, le patrimoine littéraire, fluvial ou militaire, etc. tous les patrimoines sont mis à l’honneur.

Depuis 1995, un ou plusieurs thèmes nationaux permettent de fédérer les initiatives locales, de mettre en lumière un aspect particulier du patrimoine et de structurer la communication de cet événement. Ces thèmes favorisent des ouvertures insolites et des animations particulières, renouvelant ainsi chaque année l’intérêt des visiteurs. Les Journées européennes du patrimoine sont organisées et coordonnées au niveau national par la direction générale des patrimoines qui met en place les relations avec les partenaires institutionnels, la presse nationale et les mécènes. Les directions régionales des affaires culturelles sont les opérateurs de ces Journées sur l’ensemble du territoire : elles récoltent l’information auprès des partenaires privés et publics de leur région, elles préparent et diffusent le programme des manifestations.

Scroll to top